Communiqué de presse de Maître Jacques Peyrat Président de l’Entente Républicaine Ancien Sénateur des Alpes Maritimes

peyratDans le cadre des prochaines élections sénatoriales qui se dérouleront le 28 septembre 2014, je serai candidat pour mener une liste du rassemblement Azuréen.

Ancien Sénateur, je connais parfaitement la haute assemblée où j’y possède de très nombreux soutiens qui m’ont convaincu au cours de ces dernières semaines de me présenter à cette élection.

A la différence des autres candidats qui sont tous en situation de cumul de mandats, je me consacrerai seulement et entièrement à ce mandat de Sénateur des Alpes Maritimes pour porter haut et fort la voix des Azuréens au sénat.

Dans une période de perte de valeurs essentielles et de déliquescence des formations politiques, j’incarnerai  la voie de l’expérience et de la raison, tout autant  que la voix de l’intégrité et de la moralité.

D’ors et déjà en campagne et avec le soutiens des grands électeurs qui sont tous les jours un peu plus nombreux, je présenterai ma liste complète, mon directeur de campagne et mon mandataire financier, à l’occasion d’une conférence de presse que je tiendrai la dernière semaine du mois d’Août.

 » A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. »

Publicités

Communiqué de presse de Me Jacques Peyrat Maire de Nice de 1995 à 2008 Candidat aux élections municipales de Nice des 23 et 30 mars 2014

Maître Jacques Peyrat, tête de liste du Rassemblement Pour Nice, présentera sa liste complète et son programme à l’occasion d’une conférence de presse qui sera organisée :

 

Le Lundi 3 Mars 2014 à 18h00

 

Auditorium du MAMAC

 

Promenade des Arts

Place Yves Klein

( Traverse Garibaldi )

 

(Tramway : arrêt Garibaldi, parkings, bus : 3,4,7,9,10,16,17 )

 

 

 

Hervé de Surville

Directeur de campagne

Communiqué pour Me Jacques Peyrat Maire de Nice de 1995 à 2008 Candidat aux élections municipales

Shooting-Herve-11En page 8 du quotidien d’information Nice Matin, Me Jacques Peyrat a pris connaissance avec surprise dans le carnet de campagne d’un article sous la plume de F.M, qui indique que Jacques Peyrat s’est auto congratulé d’avoir été convaincant à 60 %.

Je tiens par la présente à rectifier trois choses, que je vous demande de publier dès demain dans votre journal, à la même place.

Tout d’abord, Jacques Peyrat ne s’est pas auto congratulé, mais a simplement remercié les internautes qui l’avaient trouvé convainquant  à 60 %.

Ensuite, la source est précisément le journal Nice Matin qui a diffusé ce sondage à la fois sur son site internet et dans son édition papier.

Enfin, le nombre de caractères d’un «  tweet  » étant par définition limité, il est déplacé de reprocher de n’avoir pas donné de longs développements en la matière.

Je vous remercie de bien vouloir publier, au titre du droit de réponse, et dès votre édition de demain, le présent communiqué, à la même place et selon les mêmes modalités.

Hervé de Surville

Directeur de campagne

RENAISSANCE DE NICE-PRESENCE

monique peyratBien sûr que l’Association NICE-PRESENCE reviendra… si le résultat des urnes lors des Municipales est favorable à la liste Jacques PEYRAT.

Cette Association caritative qui n’était, en rien subventionnée par la Mairie, ni le Conseil Général, ni le Conseil Régional…mais qui regroupait une centaine de bénévoles contribuant financièrement à sa réussite.
Un Bureau efficace avec deux Vice-Présidentes, France Bergel et Marie Mouzon qui ont oeuvré d’une manière très professionnelle à gérer toutes nos manifestations.
A citer, CHAQUE ANNEE, le NOEL des Enfants défavorisés des quartiers sensibles avec des cadeaux et des animations sous la direction de Marie Mouzon, Présidente de l’Associatio,ADAM.
Le GATEAU des ROIS, des 400 Seniors au Restaurant « les Palmiers » organisé par France Bergel où Dédé Truqui,notre « Barde niçois » et la chanteuse Evelyne Nabet faisaient chanter et danser ces « nouveaux jeunes » comme je les appelais.
Ils partaient les bras chargés de cadeaux de valeur, offerts par des commerçants niçois généreux et tout le monde gagnait, en plus, lors d’une tombola géante.
Mais le succès le plus emblématique fût le « GALA de la FEMME » à l’OPERA de Nice, sous la Direction de Paul-Emile Fourny, salle pleine à craquer, chaque fois, qui honorait une « GRANDE DAME » ayant une relation directe avec la Ville de NICE.
Fait unique, tout le monde payait sa place, le MAIRE Jacques PEYRAT en tête !
Cela permettait de réaliser un gros bénéfice à remettre à l’OEUVRE désignée par la « FEMME de l’ANNEE » s’approchant des 40.000 euros chaque fois.
Il faut donc citer parmi ces « PERSONALITES »:
– Soeur Marie-Rosalie               Mère Supérieure des Soeurs de la Charité
– Eve Ruggièri                           Journaliste-Conférencière
– Son Altesse Marie-Gabrielle de Savoie
-Lydia Varsano                         Mécène Russe
– E. Fontan-Binoche                 Professeur de Harpe au Conservatoire de Nice
– Niki de Saint-Phalle                qui venait d’offrir au MAMAC plus d’une centaine de ses oeuvres
– Arlette Gruss                         qui ouvrait chaque fois son Cirque à des centaines d’enfants.
– Anne-Claire Taittinger              Présidente du Comité de Restauration du Palais de la Méditerranée.
– Claude Pompidou                    Première Dame de France – Présidente de la Fondation Claude POMPIDOU
– Bernadette Chirac                   Première Dame de France -Présidente de la Fondation Hôpitaux de France
– Jeanne Augier                        Présidente-Directeur-Général de l’Hôtel NEGRESCO
Pour honorer ces personnalités, j’avais demandé à mon ami d’enfance ARMAN de créer un Trophée que l’on appela « L’ARMAN de la FEMME ».
Quelle ne fût pas ma fierté de voir ce Trophée unique trônant dans le salon de l’appartement de Claude Pompidou qui nous avaient invités avec son amie Bernadette Chirac pour remercier Jacques, alors Maire de Nice et Président du CHU d’avoir mis à sa disposition un terrain  du CHU et qui aurait pour objectif de réunir, sur un même site tous les soins et savoirs sur la MALADIE D’ALTZHEIMER.
Ce même Trophée d’Arman nous l’avons revu « à l’honneur » à l’ELYSEE lorsque Nice-Présence avait été invitée par Jacques et Bernadette Chirac pour nous remercier du succès des « PIECES JAUNES » à Nice l’année de la plus belle collecte…. jamais égalée !
Mais il faut citer aussi, lors du GALA de la FEMME » l »implication de l’Orchestre philarmonique de Nice au grand complet, les Ballets et la participation des plus grands chanteurs et chanteuses lyriques internationaux grâce à la programmation voulue par Paul Emile Fourny.
A noter aussi, la Création des « Révélations des Muses » qui devait distinguer de jeunes talents féminins qui recevaient chacune 4000 euros offerts par des mécènes pour : le PRIX de la MUSE EUTERPE pour la musique
le PRIX de la MUSE TEPSICHORE pour la danse

le PRIX ERATO pour le chant

Les lauréates âgées entre 15 ans et 28 ans finançaient ainsi leur études artistiques mais décrochaient en « prime » la chance de se produire sur la scène de l’Opéra, le soir du Gala.
J’aimerais aussi relater un fait divers récent qui m’a fait très plaisir.
Lors du Gala de la Femme de Bernadette Chirac, j’avais eu l’outrecuidance de demander à P.E. Fourny de faire entrer le HIP HOP….à l’OPERA!! et le mêler au Ballet Classique !! sur la musique de »Wolflang Amadeus Mozart » revue intégralement par le talentueux Orchestre de l’Opéra…. jouant tantôt la partition classique pour le ballet de Nice en tutu blanc et tantôt la partition HIP HOP pour les dix jeunes acrobates de l’Arianne… et la finale grandiose étant le mélange des deux corps de ballet…ce fût un très grands succès ovationnait par toute la Salle
.
Bernadette Chirac, en me félicitant dans la loge me confia qu’elle allait faire de même à l’ OPERA de PARIS dont elle était la Présidente des Ballets .Ce qui fût fait.
Nous étions en 2007 !
En 2011, j’apprenais que la Salles Garnier à Paris avait décidé de faire entrer le HIP HOP comme discipline classique !
                                                       5 ANS APRES L’OPERA DE NICE !!
Mais je voudrais ajouter que les bénéfices de toutes ces manifestations de Nice-Présence, dont je ne peux les citer toutes, sans vous lassez, mais en incluant la vente de mes cinq « petits livres » avoisinent les 450.000 euros qui ont servi à aider les Associations HANDISPORT pour l’achat d’un bus aménagé pour les handicapés, PART’AGE de l’HÔPITAL de CIMIEZ en animant certaines après-midi, ARRIMAGE  achats d’appareils pour les non-voyants, ENTRE’AIDE au bénéfice de la recherche sur « L’Epidermulose buleuse » le CHU de Nice pour la dermatologie et la mucovisidose, le CENTRE ANTOINE LA CASAGNE en ouvrant un centre  d’esthétique pour réparer les effets néfastes causés par la chimiothérapie etc…
C’est pour tout ce que je vous ai confié que je souhaite la réussite de l’ Equipe de Jacques PEYRAT aux Municipales
certes pour son programme complet qu’il va vous détailler mais entre-autre pour m’investir, à nouveau avec mes amies pour le retour de NICE-PRESENCE!
Et puis,en conclusion, j’aimerais dire qu’il est bon que l’épouse d’un Elu s’investisse dans le bénévolat…. sans convoiter un mandat politique, sans attendre des avantages et des honneurs….!
      
ENCORE FAUT-IL, QUE CET ELU, AIT UNE EPOUSE OFFICIELLE …..!!

Communiqué de presse de Me Jacques Peyrat Maire de Nice de 1995 à 2008.

Dans son édition du 29 janvier 2014, le quotidien Nice Matin nous informe que Madame Bernadette Chirac, ex première dame de France, a effectué une visite de l’Institut Alzheimer de Nice, en présence de Christian Estrosi, avant une inauguration annoncée le 10 mars prochain par l’ancien Président de la République Nicolas Sarkozy, à seulement 13 jours du premier tour des élections municipales qui se dérouleront le 23 mars 2014.

Pour autant, l’article ne mentionne nulle part que ce projet unique de partenariat entre le CHU de Nice et la Fondation Claude Pompidou a été initié et lancé par mes soins sous ma seconde mandature de Maire de Nice de 2001 à 2008.

C’est d’ailleurs à ce titre que Madame Claude Pompidou avait été élue Femme de l’Année à Nice en 2005 par l’Association Nice Présence présidée par Monique Peyrat mon épouse, et s’était vu remettre le trophée réalisé par le célèbre sculpteur de l’Ecole de Nice Arman, que les médias avaient qualifié de : «  L’Arman de la Femme ».

Une fois de plus je constate avec regret une information partiale et partielle des lecteurs de Nice Matin.

Même si la campagne électorale des élections municipales a commencé à laquelle Monsieur Estrosi et moi serons candidats, il serait souhaitable dans un souci de parfaite objectivité que les informations qui sont portées à la connaissance du public à travers les divers articles, soient tout à fois impartiales et neutres.

Il en va de l’honnêteté et de la crédibilité des médias, tout autant que de l’éthique et de la conscience professionnelle, dans une période sensible de notre vie démocratique avec une presse sans parti pris …

Communiqué de presse de Me Jacques Peyrat, Maire de Nice de 1995 à 2008.

peyrat5Par un article d’une demie page, le quotidien d’information régionale Nice Matin du mardi 28 janvier 2014, nous indique que le Maire Estrosi a présenté ses vœux à 2000 séniors rassemblés au salon des Muses du Palais Acropolis.

Je constate avec stupéfaction que depuis le début du mois de janvier 2014, il ne se passe un jour sans que M Estrosi ne présente ses vœux à des publics différents, afin de toucher une population d’électeurs la plus large possible, et ainsi faire indirectement sa campagne électorale pour les élections municipales, aux frais du contribuable.

Cette façon de faire totalement choquante, est à l’évidence une rupture d’égalité des différents candidats à la Mairie en mars prochain.

Par ailleurs, si on ajoute que depuis plusieurs mois, M Estrosi inaugure toutes les semaines une nouvelle réalisation pour monopoliser l’espace médiatique, la rupture d’égalité est abyssale.

Dès lors, j’ai décidé de saisir de cette situation totalement anormale, la Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Politiques, Autorité Administrative Indépendante, créée par la loi du 15 janvier 1990, relative à la limitation des dépenses électorales.

Communiqué de presse de Me Jacques Peyrat, Maire de Nice de 1995 à 2008.

peyratPar un article d’une pleine page, le quotidien d’information Nice Matin du mardi 28 janvier 2014, nous indique que le Maire Estrosi a inauguré le mur des Justes le lundi 27 janvier 2014, implanté dans l’allée des Justes, sur la colline du Château de Nice.

Si je ne peux que me réjouir de cette création, une information objective et impartiale aurait du préciser que la dite allée des Justes, avait été créée sous ma seconde mandature de Maire de Nice, et inaugurée le 26 avril 2007.

Avec cette création, M Estrosi a une fois de plus poursuivi une initiative lancée par son prédécesseur à la Mairie de Nice, en se gardant bien de le rappeler à l’occasion de l’inauguration qui intervient bizarrement à moins de deux mois du premier tour des élections municipales auxquelles lui et moi seront candidats.