CONFERENCE 28 OCTOBRE

Me Jacques PEYRAT
Ancien Officier du 1er Bataillon Parachutiste de la Légion Étrangère,
Avocat, ancien Sénateur Maire de Nice,

Tiendra le mardi 28 octobre 2014 à 18h au CUM
(Centre Universitaire Méditerranéen, Promenade des Anglais)
une conférence concernant
LA GRANDE GUERRE 1914-1918
« Ses causes, son déroulement, ses conséquences »

(Entrée gratuite)

Venez nombreux.

Noces politiques

Mes amis niçois et moi avons appris, avec beaucoup d’amusement, par le journal Nice-Matin du 15 Septembre, les « Noces politiques » de notre Maire avec Bernadette Chirac, désormais; »La Première Dame de Nice ».

Je suis très flattée qu’elle me succède… Elle qui avait été « Première Dame de France ! » … titre et fonction d’autant plus rare, actuellement, chez nos politiques.

Noces intéressées, bien sûr,… n’oublions pas que Bernie est amie intime de Nicolas…

Le cadeau de Noce fût le titre de « Citoyenne d’Honneur de la Ville de Nice »

Il faut se rappeler qu’en Octobre 2006, sous la mandature de Jacques Peyrat, Bernadette Chirac avait été nommée « FEMME DE L’ANNEE » en grandes pompes à l’Opéra de Nice et reçu le TROPHEE de notre grand sculpteur niçois ARMAN, créé exclusivement pour cet événement: « L »ARMAN DE LA FEMME »

Relire aussi l’article du 6 Septembre 2007 dans NICE-MATIN ci-joint, où elle remerciait mon Epoux, Sénateur-Maire de Nice, en des termes élogieux, pour l’offre du terrain et l’initiation du Projet de l’Institut
ALTZHEIMER, promis à son Amie Claude POMPIDOU, malheureusement décédée trop tôt.

Mais il est vrai…. qu’avec le temps…. « LA MEMOIRE FLANCHE ! »

Monique Peyrat

Il faut sauver le soldat Alstom …

En passant

indexDepuis plusieurs jours, tous les médias nous parlent de Alstom, de ses difficultés financières qui ne datent pas d’aujourd’hui, et de la possibilité d’un rachat total ou partiel par l’américain Général Electrics ou l’allemand Siemens.

S’il est un dossier qui doit concentrer toutes les forces de tout le monde, c’est bien ce fleuron de l’industrie française dans des domaines aussi sensibles que les transports ou l’énergie.

Il en va de l’indépendance de notre pays.

Pour ce faire, le patriotisme économique doit être privilégié, afin de mettre en œuvre toutes les énergies positives.

En 2004, alors Maire de Nice et Président de la Communauté d’Agglomération Nice Côte d’Azur, j’ai clairement fait le choix de la préférence nationale dans ma décision pour le tramway de Nice.

J’ai choisi sans la moindre hésitation le français Alstom, et non le canadien Bombardier.

Le Maire de la cinquième ville de France a fait en 2004, ce que le Président de la SNCF n’a pas fait en 2006, en choisissant Bombardier au détriment de Alstom, pour ses nouvelles rames de l’Ile de France.

Il y a 10 ans, j’ai fait un choix qui était manifestement précurseur, et dont je suis particulièrement fier aujourd’hui.

J’ai participé à mon niveau à promouvoir l’excellence économique de notre pays, tout autant que la cohésion sociale de la France.

Aujourd’hui l’heure est venue que nos dirigeants aient le courage, non pas de céder au protectionnisme, mais de faire valoir une véritable légitime défense d’intérêts supérieurs nationaux et à défauts européens.

Il est temps de privilégier le souverainisme organisé au mondialisme non maîtrisé, qui détruit nos entreprises et nos emplois avec ce fléau des délocalisations.

Il est désormais impératif de protéger cette entreprise industrielle spécifique française, en catalysant toutes les énergies, au nom d’une véritable solidarité d’intérêts nationaux.

Maître Jacques Peyrat
Ancien Sénateur Maire de Nice

QUI EST – IL ? … Cet homme dont je partage la vie ?

monique peyratIl est un époux. Un père. Un ténor du Barreau. Un tribun politique.
Tant de personnages à la fois et néanmoins un SEUL, car il est LUI, il est VRAI !
Si d’un seul mot je devais le qualifier… je dirais « engagement ! »
Le grand pas, celui qui coûte, celui qui lie. A l’image de l’intelligence, adapté au réel pour mieux « servir ». En toute circonstance, la facilité n’est pas son mode de fonctionnement.
JACQUES n’est pas un produit « marketing » façonné pour savoir paraître, un « communicant » qui sourit niaisement pour feindre que tout va bien, qui adopte l’attitude faussement naturelle de ..l’homme public…. surpris par la caméra… alors qu’il l’a repérée, voire cherchée fébrilement du regard…. afin de bien se placer !!
Se « vendre » Jacques ne sait pas !
Il n’est pas un perroquet qui récite des discours appris par coeur mais écrits par un autre. Chez lui, la parole est instinctive, il dit ce qu’il faut et il le dit bien… au prétoire comme à la tribune.
Faire vibrer, convaincre son auditoire, c’est sa manière à lui de communiquer, on ne le fera pas changer.
Il sait ce qu’il a, à faire, pour réussir sa mission et il sait aussi ce qu’il n’a pas besoin de faire.
A vous de le comprendre et de le juger… sur ses actes. Il n’a pas de temps pour séduire, ses journées sont trop courtes et sa tâche trop précieuse pour concéder aux « minauderies ».
Jacques est unroman ! un livre passionnant dont je ne cesse de tourner les pages sans jamais me lasser. Un personnage riche et profond, généreux en pensée et en actions, imprévisible, protecteur… déroutant parfois, dites-vous !
Il est fier. Fier de sa Patrie La France qu’il a fidèlement servie et qu’il vénère.
Et il ya encore,tout au fond de lui, de ce petit garçon contemplateur, rêveur, aimant la nature, ses effluves, son mystère et sa musique, aimant à déceler dans le bruissement  des feuilles orchestré par le vent, une symphonie qui l’accompagnera lorsque,plus tard, l’orage grondera.
C’est ainsi que je l’aime. C’est ainsi que vous l’aimez, vous, qui m’abordez dans la rue, au restaurant, dans les boutiques pour me parler de lui.
C’est ainsi qu’il restera, en dépit des succès, des échecs…. et des tempêtes.
                                                                                                                        
Monique Peyrat       DEC 2013
 Extrait du livre   » LES JOUTES DE L’ARENE  » de Jacques Peyrat disponible à sa permanence 47 rue de France.06000 Nice

La politique et la mode………….

monique peyrat   »    La Frange méchée   « 

Vite Mesdames…. faites-vous couper une frange avec mèches irrégulières et longues qui dansent devant les yeux.
C’EST LA MODE !
D’où, bien sûr, pour celles qui la porte, une gêne récurrente et l’obligation, pour y voir clair de constamment repousser avec un doigt, sans grande conviction, la mèche rebelle sur le côté qui, bien sûr, retombe aussitôt.
Cela devient le « TIC » à la mode !
Regardez-les bien, nos Belles, dans la rue, aux restaurants, à la TV, dans les films récents:  speakerines, artistes, politiques, reporters…. la mèche est omniprésente, gênante, dansante, se colle au rouge-à-lèvre et par jour de grand vent flote de droite à gauche.
Mais attention ! Les Filles !
La mèche qui s’accroche à votre sandwich… pas bon pour la dégustation…
La mèche au milieu d’un baiser fougeux… mauvais pour le flirt..
Moi, qui ai toujours eu les cheveux tirés, j’ai voulu essayer… mais outre le manque de visibilité indéniable et le chatouillement nasale… je me suis entendue dire par mon époux :
« Mais où tu vas comme ça ?….. va te recoiffer !!
Monique Peyrat.

VOEUX 2013 !

monique peyratLa   » salsa » des voeux va bientôt se terminer car si l’on est heureux de recevoir des nouvelles de ceux que l’on aime, de ceux que l’on considère… combien il est plus consternant de « supporter » les voeux politiques » de certains de nos Elus, nous rappelant tout ce qu’ils ont fait de « bien », la plupart du temps synonyme de « captation d’héritage » de l’Elu qu’ils ont remplacé.. et ce qu’ils vont faire de « mieux »…
Pour l’année suivante, réaliser que le « mieux » a eu des pannes et des retards à cause de la ..; « conjoncture économique  désastreuse du  Parti en place… oubliant qu’il n’y a pas si longtemps ILS étaient « aux affaires ! »
Les plus nantis de ces Elus, offrent une Galette des Rois.
Là, il faut bien réaliser que le nombre de participants … « annoncé » doit se diviser par deux… ceux qui viennent pour la galette et ceux qui viennent pour le discours, ces derniers ne dédaignant pas, au demeurant, « la galette »!
Mais attention  » à la fève » celle que vous serez obligé d’avaler..; pour ne pas être redevable d’une bouteille… et l’autre « le discours » qui va vous promettre « l »embellie ».
A-t-elle un coût ?… cela est tenu secret mais nos porte-monnaies le seront bien trop tôt.
Alors moi, qui ne suis rien et n’ai rien à vous offrir, j’ai envie de vous souhaiter une « BONNE SANTE »
Car en 2013 il faudra un estomac blindé !
Alors , mes Amis :
COURAGE ET MUSCLES POUR 2013 !
Monique Peyrat

Pétition contre l’ excision des mineurs.

maryCourrier envoyé à Madame Sylvianne CASANOVA

Directeur de la sécurité et de la prévention.

Chère Madame,

je vous signale la présence, à nouveau, d’ africains qui sur le parvis des cinémas et magasins du centre commercial de St Isidor vous sollicitent pour soutenir une pétition en faveur de la lutte contre l’ excision des mineurs.

Noble initiative qui n’ est pas répréhensible si il n’ était recommandé toutefois d’ ajouter à la signature une contribution pécuniaire. Il vous ait même indiqué que cette dernière, sous réserve qu’ elle soit conséquente, est déductible de vos impôts.

J’ avais en son temps déjà signalé le fait à ma collègue Maty DIOUF qui avait certainement dû intervenir, mais je constate que ce phénomène perdure.

Vous laissant le soin de réserver à cette information la suite que vous jugerez utile, je vous prie d’ agréer, Madame, l’ expression de mes sentiments distingués.

Jean-Claude MARI

Conseiller Municipal