QUI EST – IL ? … Cet homme dont je partage la vie ?

monique peyratIl est un époux. Un père. Un ténor du Barreau. Un tribun politique.
Tant de personnages à la fois et néanmoins un SEUL, car il est LUI, il est VRAI !
Si d’un seul mot je devais le qualifier… je dirais « engagement ! »
Le grand pas, celui qui coûte, celui qui lie. A l’image de l’intelligence, adapté au réel pour mieux « servir ». En toute circonstance, la facilité n’est pas son mode de fonctionnement.
JACQUES n’est pas un produit « marketing » façonné pour savoir paraître, un « communicant » qui sourit niaisement pour feindre que tout va bien, qui adopte l’attitude faussement naturelle de ..l’homme public…. surpris par la caméra… alors qu’il l’a repérée, voire cherchée fébrilement du regard…. afin de bien se placer !!
Se « vendre » Jacques ne sait pas !
Il n’est pas un perroquet qui récite des discours appris par coeur mais écrits par un autre. Chez lui, la parole est instinctive, il dit ce qu’il faut et il le dit bien… au prétoire comme à la tribune.
Faire vibrer, convaincre son auditoire, c’est sa manière à lui de communiquer, on ne le fera pas changer.
Il sait ce qu’il a, à faire, pour réussir sa mission et il sait aussi ce qu’il n’a pas besoin de faire.
A vous de le comprendre et de le juger… sur ses actes. Il n’a pas de temps pour séduire, ses journées sont trop courtes et sa tâche trop précieuse pour concéder aux « minauderies ».
Jacques est unroman ! un livre passionnant dont je ne cesse de tourner les pages sans jamais me lasser. Un personnage riche et profond, généreux en pensée et en actions, imprévisible, protecteur… déroutant parfois, dites-vous !
Il est fier. Fier de sa Patrie La France qu’il a fidèlement servie et qu’il vénère.
Et il ya encore,tout au fond de lui, de ce petit garçon contemplateur, rêveur, aimant la nature, ses effluves, son mystère et sa musique, aimant à déceler dans le bruissement  des feuilles orchestré par le vent, une symphonie qui l’accompagnera lorsque,plus tard, l’orage grondera.
C’est ainsi que je l’aime. C’est ainsi que vous l’aimez, vous, qui m’abordez dans la rue, au restaurant, dans les boutiques pour me parler de lui.
C’est ainsi qu’il restera, en dépit des succès, des échecs…. et des tempêtes.
                                                                                                                        
Monique Peyrat       DEC 2013
 Extrait du livre   » LES JOUTES DE L’ARENE  » de Jacques Peyrat disponible à sa permanence 47 rue de France.06000 Nice
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s