Le comble de la mauvaise foi …

A la lecture de plusieurs articles parus ces derniers temps dans différents médias locaux ( Nice Matin ), nationaux ( Le Monde ), mais aussi sur le site de M Estrosi, on apprend avec stupeur, que ce dernier s’attribue sans vergogne de nombreuses réalisations de Jacques Peyrat, son prédécesseur  à la Mairie de Nice.

Il en est ainsi de, l’hôpital l’Archet II et de l’hôpital Pasteur II en cours d’achèvement, mais aussi de la Bibliothèque Louis Nucéra avec la Tête Carrée de Sosno, du Conservatoire National de Région de Cimiez, de l’Opération d’Intérêt National de la Plaine du Var, de la ligne 1 de tramway et des opérations de réhabilitation ANRU aux Moulins, à Pasteur et à l’Ariane.

Ces réattributions de paternité dont l’ADN appartient à Jacques Peyrat, car initiés, lancés et même pour certaines inaugurées par lui, montrent à l’évidence de la part de M Estrosi un comble de mauvaise foi.

Cette nouvelle écriture narcissique de l’histoire qui n’a qu’un but électoraliste pour gonfler le bilan  tout aussi creux qu’onéreux de M Estrosi, est une véritable muflerie qui ne dupe personne.

A trop vouloir prendre les Niçoises et les Niçois pour de sombres idiots, le retour de bâton pourrait être aussi surprenant que violent lors des élections municipales de mars 2014, pour celui qui se prend pour le grand roi de Nice, mais qui n’est finalement que le petit prince de la goujaterie … 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s