Disparition de Sacha Sosno …

tete carreSi Jacques Peyrat ne partageait pas les idées de Sacha Sosno, il reconnaissait la créativité foisonnante de l’artiste de l’Ecole de Nice.

C’est pour cela que Jacques Peyrat, en qualité de Maire de Nice de 1995 à 2008, avait  décidé d’installer sur la Promenade des Arts, au droit de la Grande Bibliothèque Louis Nucéra, la monumentale Tête Carrée de Sosno, avec ses 50 m de haut et ses 30 m de large.

Aujourd’hui, grâce à ce monument artistique, la mémoire de Sacha Sosno, est ancrée dans la ville où il a pu exercer son talent d’artiste.

Cette reconnaissance de la qualité de l’artiste est le signe d’une grande honnêteté.

Néanmoins, ce n’est pas le cas de tout le monde.

En effet, si M Estrosi indique dans son communiqué qu’avec le décès de Sacha Sosno, il venait de perdre un ami, pourquoi ne lui a-t-il jamais commandé d’œuvre depuis 6 ans qu’il est Maire, et pourquoi ne lui a-t-il pas accordé de tombe à Nice à la différente du Maire de Villefranche sur Mer ?

Comme disait George Bernard Shaw, Prix Nobel de littérature en 1925, dont Jacques Peyrat ne partage pas non plus les idées :

«  L’hypocrisie est l’hommage que la vérité paie à l’erreur » …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s