Népotisme et clientélisme, les deux mamelles de la Mairie depuis 2008 …

Lorsque Christian Estrosi a été élu Maire de Nice en 2008, il avait annoncé haut et fort qu’il allait placer son mandat sous le signe de la moralité.

Même si on ne pouvait qu’être dubitatif, il convenait que le doute profite à l’intéressé qui devait confirmer son affirmation.

Pour autant, la réalité s’est vite révélée si différente, qu’elle en a dépassé la fiction.

Ainsi, on a commencé par avoir M Ciotti comme premier adjoint et Mme Ciotti comme directeur de cabinet adjoint du Maire.

Mais aussi, Mme Estrosi qui cumule les fonctions d’adjoint au maire, avec celle de vice présidente de la Métropole, de conseiller général et de Présidente de l’OPAM.

Par ailleurs, il faut rajouter M Borré, le directeur de cabinet du Maire dont la femme est le chef de cabinet du premier adjoint qui a succédé à M Ciotti, ou bien M Condometti qui est le chef de cabinet du maire, dont la femme est le chef de cabinet du Directeur Général des Services et dont le frère est le maître d’hôtel de M Estrosi.

Dés lors, on peut se poser la question : où est donc passée la fameuse moralité dont M Estrosi se gargarisait tant, il y a seulement 5 ans.

En effet, on est désormais en pleine immoralité avec ce système tribal qui consiste pour M Estrosi à systématiquement recruter les conjoints de ses proches collaborateurs qui n’ont pour seule qualité d’être la femme d’un de ses nababs.

Cette façon de procéder est d’autant plus choquante qu’au-delà de « truster » par un système de clientélisme les postes clefs de la Mairie depuis 2008, l’immoralité entraîne la partialité qui empêche l’objectivité.

Où sont donc les belles promesses de M Estrosi qui doit penser qu’elles n’engagent que ceux qui les entendent et nullement ceux qui les font.

M Estrosi serait bien inspiré de regarder la poutre qui est dans son œil avant de regarder la paille qui est dans l’œil du voisin, car avant de critiquer la gestion de Jacques Peyrat qui s’est toujours refusé à un quelconque népotisme, M Estrosi, à l’instar de Salomon, devrait tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler.

Pour cela, il faudrait que M Estrosi accorde ses actes à ses paroles, et ne fasse plus que du vent à longueur de journée ….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s