Rendez-Vous

La prochaine réunion du collectif contre le projet de la ligne 2 du tramway, se tiendra le 7 mars 2013 à 18h30 au Théatre de la Cité, 3 rue Paganini, Nice.

Nous attendons une forte mobilisation contre ce projet pharaonique.

L’Entente Républicaine de Nice sera présente.

tram2

Publicités

                                     mariJean-Claude Mari, Conseiller Municipal,

                             Président du Groupe « Entente Républicaine »,

                                      reçoit en Mairie, sur rendez-vous,

                                      tous les jeudis de 15h à 17h

                                      Tél : 04 97 13 24 51

Un enfumage de plus …

peyrat1A la lecture du quotidien d’information locale Nice Matin du vendredi 15 février 2013, on apprend non sans surprise, que le financement de la ligne 2 du tramway de Nice serait désormais assuré grâce à un prêt de 250 millions d’euros de la Caisse des Dépôts  et Consignations accordé à la Métropole Nice Côte d’Azur.

M Estrosi indique qu’il se félicite de ce prêt qui couvre le tiers du financement de la ligne de tramway est / ouest, puisque le reste, serait assuré par des subventions, des fonds propres et de l’autofinancement.

Tout ceci n’est qu’un enfumage de première classe de plus, de M Estrosi.

En effet, la première contre vérité consiste à faire croire aux Niçoises et aux Niçois que cette ligne ne coûterait que 750 millions d’euros, ce qui est déjà astronomique, alors que tous les experts s’accordent à dire que l’opération dépassera le milliard d’euros, du fait des surcoûts techniques de la partie souterraine  qui seront supérieurs à 250 millions d’euros.

Par ailleurs, la seconde tromperie consiste à laisser penser à nos concitoyens que ce chantier pharaonique serait d’ors et déjà auto financé aux deux tiers, alors que cela est incompatible avec la capacité financière de la Métropole qui est déjà sur endettée.

On assiste donc à une nouvelle duperie de M Estrosi qui est champion pour faire prendre des vessies pour des lanternes.

De plus, M Estrosi oublie un peu vite qu’un recours pour excès de pouvoir a été déposé devant le Tribunal Administratif de Nice pour faire annuler la déclaration d’utilité publique totalement insincère de cette ligne 2 du tramway de Nice.

Le temps est désormais venu de sortir le sortant en 2014, afin d’arrêter de dépenser sans compter.

 

Maître Jacques Peyrat,

Ancien Sénateur Maire de Nice,

Président de l’Entente Républicaine de Nice.

tram2

 

Conférence de Presse: Sortie du livre « Les joutes de l’arène ».

Vendredi 8 Février Maître jacques Peyrat présente son livre « Les joutes de l’arène » à la presse. Durant cette échange avec les journalistes, notre Président a pu se livrer sans langue de bois. Nous remercions tout particulièrement l’Atelier Saint Antoine à Nice pour leur accueil.

SAM_0121SAM_0125SAM_0126

 

Réaction à la disparition de René Vestri

_FCP5376-001

C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai appris le décès d’une crise cardiaque à Paris de René Vestri à 74 ans.

Maire de Saint Jean Cap Ferrat depuis 1983, Conseiller Général de 1985 à 2011, et Sénateur des Alpes Maritimes depuis 2008, René Vestri était une personnalité incontournable de la Côte d’Azur.

Il m’avait fait l’amitié d’assister il y quinze jours à la réunion publique de rentrée de l’Entente Républicaine de Nice à l’Hôtel Aston, au cours de laquelle j’avais annoncé que je serais présent dans le prochain combat municipal à Nice, et en retour j’avais assisté le lendemain à sa cérémonie de vœux à la population de Saint Jean Cap Ferrat .

Véritable Ambassadeur de la Méditerranée, il était le Président Fondateur depuis 1983 de SOS Grand Bleu, qui protégeait notamment avec beaucoup de pugnacité les cétacés de la Mare Nostrum.

Il avait un caractère bien trempé qui l’avait opposé à l’hégémonie de Monsieur Estrosi, qu’il appelait le «  bulot de Nice ».

J’adresse toutes mes plus sincères condoléances à sa femme, à ses deux filles, à ses petits enfants, ainsi qu’à tous les Saints Jeannois, et j’assisterai aux obsèques le samedi 9 février 2013 en l’Eglise de sa ville pour lui rendre un dernier hommage.

Maître Jacques Peyrat

Ancien Sénateur Maire de Nice

Président de l’Entente Républicaine de Nice.

 

Un nouveau projet complètement délirant ….

peyrat1En fin d’année dernière, le Maire Estrosi, a présenté le projet d’aménagement de la Rue Trachel.

Si ce quartier de Nice avait à l’évidence besoin d’être réaménagé, en revanche, le projet d’aménagement de M Estrosi est complètement délirant.

En effet, le projet consiste à démolir un petit immeuble en bon état pour le remplacer par un petit jardin public, et à détruire le grand jardin public existant Lieutenant Colonel Jeanpierre pour le substituer par un grand immeuble de 109 logements.

Face à l’aberration de ce projet qui n’a fait l’objet d’aucune concertation, une Association de Protection du jardin public et une pétition de plus de 600 riverains ont vu le jour.

Je suis opposé à ce projet stupide, et j’apporte tout mon soutien à la mobilisation des riverains opposés à ce projet totalement incohérent urbanistiquement, coûteux financièrement et scandaleux historiquement.

En effet, c’est un non sens complet de vouloir sur bétonner un quartier en densifiant les logements, tout en réduisant à une portion congrue un jardin public qui est le poumon vert du quartier.

Ensuite, c’est un véritable gaspillage financier en pleine période de crise économique, que d’imposer un projet onéreux, qui n’a au surplus aucune utilité publique.

Enfin, c’est une atteinte à la mémoire du Lieutenant Colonel Jeanpierre, héros de la Légion Etrangère et des Troupes Aéroportées, Grand Officier de la Légion d’Honneur, mort au combat en 1958 à 46 ans pendant la Guerre d’Algérie, à la tête du 1 er REP, car ce jardin a un caractère sacré à l’instar du Monument aux Morts du Quai Rauba Capeu ou du Jardin Alsace Lorraine du Boulevard Victor Hugo.

Je demande donc à M Estrosi qu’il abandonne ce projet mal pensé, et qu’il associe les riverains à un nouveau projet qui allie cohérence et rationalité.

Mais pour cela, il faudrait que l’insensé ne soit pas assuré de ses certitudes …

Maître Jacques Peyrat,

Ancien Sénateur Maire de Nice

Président de l’Entente Républicaine de Nice.