Quand l’infranchissable est franchi …

jacques3

Le mardi 16 octobre 2012 à 9h00 du matin, mon confrère Maître Antoine Sollacaro, célèbre avocat pénaliste de Corse, a été lâchement assassiné par deux tueurs casqués sur une moto, alors qu’il s’aprêtait à simplement acheter son journal quotidien à la station service de la Route des Sanguinaires à Ajaccio.

Je condamne avec la plus grande fermeté cet assassinat du Bâtonnier Sollacaro qui porte une profonde atteinte à l’Etat de Droit.

C’est l’institution judiciaire toute entière qui est ainsi touchée dans son fond intérieur.

Je suis profondément choqué et attristé par cet acte cruel et odieux, aucunement acceptable dans notre République.

C’est une nouvelle onde de choc qui frappe de plein fouet la Corse et tous ses habitants.

Maître Antoine Sollacaro vient dramatiquement compléter la triste liste des morts violentes en Corse.

Au delà des frontières naturelles de l’ile, c’est une profonde incompréhension qui domine.

La corse est assommée, et pleure un des ses illustres fils.

Oui, le 16 octobre l’infranchissable a été franchi sur cette route qui porte désormais bien son nom.

J’adresse à sa famille, à mes confères insulaires et à ses amis, mes plus sincères condoléances.

Me Jacques PEYRAT

Président de l’Entente Républicaine de Nice

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s