La cravate !

monique peyrat

La seule fantaisie vestimentaire que nos «Seigneurs et maîtres» s’octroient, c’est LA CRAVATE !

Cadeau que nous, les femmes, nous aimons offrir sans se creuser trop les méninges, mais qui quelquefois n’est pas du goût de ces messieurs…

Il fut un temps, le choix était grand :

CRAVATES RAYEES de différentes couleurs appelées «Club», aussi variées que les sports pour lesquels elles avaient été conçues à l’origine.

CRAVATES FANTAISIES : à une époque récente, les petites fleurs, les fruits et même la frimousse de nos animaux préférés, ou encore les ancres marines ou les rênes de nos écuyers, étaient très prisées.

CRAVATES AUX TONS VIBRANTS et dessins psychédéliques mariées à une chemise de couleur et une veste sport aux couleurs de saison.

CRAVATE VERT SOMBRE de la Légion Etrangère, chère à mon époux à l’occasion des manifestations patriotiques.

Version VERT CLAIR pour les Ecolos, ROUGE pour les communistes.

Et encore la CRAVATE SOUVENIR, acquise ou reçue en cadeau lors des voyages officiels, inspirées de la culture du pays visité.

Quelle richesse dans la garde-robe de nos hommes !

Eh bien tout cela est FINI !

Des simples militants aux élus et ministres, des présentateurs du JT aux hommes d’affaires, désormais,

ELEGANCE = UNIFORME !

Costume bleu marine SOMBRE ! Deux boutons… Chemise blanche, CRAVATE UNIE BLEU FONCE, coupe étriquée aux revers ultra-fins (ce qui n’arrange guère les silhouettes bedonnantes…)

Alors la PAUVRE CRAVATE, ainsi dépouillée de toute personnalité, se révolte ! Elle se taille ! N’étant plus retenue par les revers, elle se balade de droite à gauche, et lorsqu’une main agacée tente de la replacer, c’est par-dessus la veste fermée par le bouton placé trop bas (le deuxième n’étant jamais fermé…) Elle batifolle, surtout par grand vent.

Observez notre Président et son Premier ministre : ils s’entendent si bien, qu’ils s’habillent COPIES CONFORMES !

Moi, si j’étais socialiste, je leur offrirais une petite barrette pour accrocher la cravate à la chemise comme le faisaient les dandys d’antan. Et j’y ferais graver les lettres «PS».

«PS» comme, au choix :

Pas Super

Pas Séduisant

Pas Seyant

Pas Select

Pas Smart

Pas Scoop…

Monique PEYRAT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s